Accueil

Offre d'emploi

Introduction

Nos services

Les troubles digestifs

Espace client

soins naturels

Thérapies

Massages

Tarifs

Les Liens

Les Videos

Plan de situation

Gestion du site
 

ovale

PRÉPARATION d'une SÉANCE


Comment se préparer à une séance d'irrigation colonique ?

Il y a à la fois une préparation d'ordre psychologique et physique.

Préparation psychologique

Il est important que la personne qui s'investit dans un tel soin se sente prête et le fasse librement. Nous recommandons de le faire dans un contexte non-stressant.

A l'heure actuelle, la médecine commence à démontrer le lien étroit entre les neurones de notre ventre, les neurotransmetteurs fabriqués dans notre intestin (Sérotonine) et la gestion de nos émotions. La sérotonine étant sécrétée à 95% dans notre intestin, cette hormone de la bonne humeur, si notre flore intestinale est optimale, pourra soutenir notre équilibre émotionnel. C'est pourquoi l'irrigation du colon en accompagnement d'un traitement micronutritionnel est particulièrement recommandée dans le cadre d'une psychothérapie ou de développement personnel.

Dans un soin par l'hydrothérapie du colon il y a également une écoute particulière et singulière du corps, qui peut nous révéler une partie enfouie et effacée de nous-mêmes (colères, tristesse, deuils non digérés…) Cela peut également réveiller des peurs autour de la notion du lâcher-prise.

Préparation physique

Une cure de psyllium blond est souhaitable : c'est un mucilage (fibres végétales) qui va favoriser l'hydratation des selles; il va permettre également leur évacuation et créer un balayage tout en douceur de la muqueuse intestinale. Le psyllium existe actuellement sous deux formes : en poudre ou en graines. La poudre est plus indiquée car elle ne risque pas de se loger dans les diverticules, si tant est que vous en avez, ou les villosités de l'intestin (risque d'effet irritant).

Pour les graines de psyllium uniquement, il faut les faire tremper dans un verre d'eau pendant une journée ou une nuit et les boire ensuite. Il est préférable de les absorber 3 heures avant le repas du soir, ou le matin à jeun, avec un verre d'eau ou avec du jus de fruit. Il faut faire tremper l'équivalent d'une cuillère à café si vous n'êtes pas constipés, au maximum 2 cuillères à soupe en cas de constipation sévère. Toujours commencer par de petites quantités et augmenter progressivement en fonction de votre transit intestinal. Il est souhaitable de prendre du psyllium durant 3 à 4 jours avant l'irrigation. On procède de la même façon pour la poudre à l'exception du trempage .
Attention, le psyllium en grain est contre-indiqué pour les individus ayant des diverticules du colon ; utilisez alors la poudre.

Nous recommandons également une cure de betterave rouge, ayant un effet légèrement laxatif et un effet de drainage hépatique : en boire, si possible, 1 petit verre, matin, midi et soir, pendant trois jours avant l'irrigation. Attention, ne pas s'affoler car vos selles et vos urines seront colorées en rouge. Les personnes diabétiques ne devront pas consommer de jus de betterave,ni celles avec une candidose intestinale, car ce jus est très riche en sucre.

Il est également recommandé d'avoir une préparation d'ordre alimentaire : ne pas faire de grands repas avant l'irrigation car si l'estomac est plein durant la séance, il y a un risque d'inconfort, de nausées, voire de vomissements. Nous conseillons également, 3 jours avant la séance, d'éviter de manger de la viande rouge et des produits laitiers cuits, surtout du fromage (fondue, raclette, gratin, pizza...). Idéalement vous pouvez consommer du riz complet ou d'autres céréales avec des légumes cuits et des fruits en compote. Les crudités peuvent, chez certaines personnes, provoquer des gaz donc à éviter si c'est votre cas.

Préparation avec un jeûne

Les personnes qui le désirent peuvent profiter de ce temps de préparation à l'irrigation pour réaliser un jeûne :

  • Jeûne sans aliments solides : prendre uniquement des liquides (tisanes, jus de fruits ou de légumes, bouillon de légumes) la veille, le jour et le lendemain de l'irrigation.

  • Mono-diète : il s'agit de manger le même type d'aliment durant 3 jours; consommer soit un type de légumes ou de fruits cuits ou crus (le cru est à éviter pour les personnes ayant des ballonnements et/ou des gaz).

  • Jeûne de longue durée : nous vous recommandons de faire une irrigation le premier jour et le dernier jour. Pour un jeûne de plus de 15 jours, il est recommandé de faire également une irrigation en milieu de cure.

Si des maux de tête apparaissent au cours du jeûne, il peut s'agir d'une réaction de nettoyage du corps, celui-ci étant surchargé de toxines : l'irrigation permet en général de les améliorer.

La reprise alimentaire après une séance d'irrigation

Ne vous chargez pas avec un gros repas. Vous pouvez consommer une soupe de légumes ou des fruits des légumes cuits, des céréales et du poisson.

Retour à la page d'accueil - Nos services - Irrigation côlonique (hydrothérapie du côlon)