Hydrothérapie du côlon

Aussi appelé irrigation côlonique, c’est une technique de purification du corps.

Ce soin doit être effectué par un praticien compétent. Celui-ci fait circuler dans le côlon de l’eau filtrée au moyen d’une canule stérilisée à double conduit.

Dans la pratique de l’Institut Thémacorps, nous associons le nettoyage du côlon à des conseils alimentaires, permettant une digestion optimale au niveau de l’intestin grêle et au niveau du côlon.

INDICATIONS

Prévention et hygiène
Les gaz, les ballonnements, les constipations diverses, diarrhées, inflammation chronique du côlon (pas d’irrigation si état inflammatoire aigu) , parasites
Dolichocôlon et mégacôlon
Troubles digestifs
Colites
Acidose
Hémorroïdes
Oedèmes, problèmes de poids, soutien et accompagnement des régimes ou des jeûnes

Un peu d’explications

Également appelé hydrothérapie du côlon, l’irrigation côlonique est un processus de nettoyage minutieux du côlon (gros intestin) par des bains d’eau douce, tiède et purifiée,  sans adjonction de produits chimiques, ni médicaments (toutefois il est possible d’ajouter à l’eau des apports de produits naturels comme de la camomille, de l’eau salée,  du plasma marin, des oligo-éléments, des élixirs floraux, du jus d’herbe de blé, etc.)

Le praticien des bains successifs (à des températures pouvant varier de 25 à 41°C) tout en exerçant des massages de l’abdomen.

Pour irriguer le côlon, nous introduisons par l’anus, à l’aide d’une canule, de l’eau dans le gros intestin. L’irrigation du côlon ne doit pas être confondue avec le lavement où la quantité d’eau contenue dans la poche à lavement ne permet pas de nettoyer la totalité de l’intestin, mais uniquement le côlon sigmoïde, voire le côlon descendant.

Dans l’irrigation du côlon, il y a une introduction d’eau dans la totalité du gros intestin et ceci plusieurs fois au cours d’une séance de nettoyage ; le rythme et l’intensité de ces bains se pratiquent en collaboration avec le praticien et la personne qui reçoit l’irrigation.

L’utilité d’une hydrothérapie

Des matières fécales anciennes et volumineuses peuvent rester fixées aux parois de l’intestin. Elles peuvent avec le temps fermenter, parfois durant des mois et créer un environnement favorisant le développement de parasites, bactéries, champignons et virus. Ce phénomène provoque la libération de substances toxiques dans le sang. Les aliments que l’on ingère  n’auront qu’un petit passage pour circuler dans le côlon à cause de ces matières fécales qui s’accumulent. Et l’intestin ne se vide jamais vraiment.

Le corps possède quatre organes d’élimination : la peau, les reins, les poumons, les intestins: c’est grâce à eux que le corps s’auto-nettoie en permanence. 

L’irrigation côlonique permet :

Une amélioration de l’état général par détoxination ; ce soin décolle les morceaux de matières incrustés dans la muqueuse intestinale, éliminant des foyers d’inflammations permanents liés à des toxines bactériennes. Il permet d’activer l’activité péristaltique du colon et une meilleure absorption des nutriments.
Une amélioration de l’état de la flore intestinale :
L’irrigation du côlon permet à la flore intestinale de se rééquilibrer  par évacuation des surcharges de toxines et de bactéries.
De servir de complément à d’autres thérapies (naturopathie, psychothérapie, détoxication, coloscopie, suite à une anesthésie générale,…).

Connaissez-vous vraiment vos selles ? Lire article.

Déroulement d’une séance

Après avoir répondu à un questionnaire, le patient se rend dans une cabine où le thérapeute lui explique le déroulement de la séance.

La personne qui reçoit l’irrigation s’allonge sur une table. Le thérapeute lui introduit une canule dans le rectum avec une entrée pour l’eau et une sortie pour les matières fécales. Il effectue, avec l’aide du patient, des bains successifs du gros intestin avec des temps de remplissage et de vidange. 

Durant toute la séance, le thérapeute pratique un massage abdominal permettant ainsi une bonne décontraction de l’abdomen et le décollement des résidus collés aux muqueuses. Cette pratique qui associe le massage et le bain est beaucoup plus douce qu’un lavement traditionnel.  

La séance d’irrigation proprement dite peut durer entre 35 et 90 minutes, en moyenne 60 minutes, mais cela peut varier d’une fois à l’autre ou d’une personne à l’autre. 

Une séance d’hydrothérapie n’occasionne pas de souffrance, sauf en cas d’état inflammatoire aigu. En général, on peut ressentir un certain désagrément lors des spasmes d’évacuation et une envie d’aller aux toilettes quand le rectum est plein. 

Dans de rares cas, le patient peut avoir des nausées, mais le plus souvent celles-ci s’estompent pour disparaître complètement après l’irrigation. Néanmoins, il y a parfois un travail de nettoyage hépatique le nettoyage du foie à faire pour pouvoir supprimer ce désagrément. 

Après la séance, on peut également observer chez certaines personnes un état euphorique ou au contraire une très grande fatigue ou des maux de tête. Ce sont des réactions normales de l’organisme, variant selon le type de personnalité et/ou l’état du terrain physiologique (plus ou moins intoxiqué). 

Nous pouvons proposer pour les personnes qui le désirent un bilan naturopathique afin d’analyser l’état de votre terrain (équilibré, carencé ou intoxiqué). En fonction des résultats, nous pouvons vous proposer une prise en charge plus globale de votre santé et un accompagnement plus ciblé au niveau alimentaire.